fbpx
 

Culture Culture Geek Découverte Sorties Voyage

Un petit voyage au Japon, une bonne surprise

Par David · 24 janvier 2020 · Aucun commentaire

Ecrit par David

Aujourd’hui, un petit article sans grande prétention. Je reviens tout juste de mon premier voyage au pays du soleil levant, le Japon. Je souhaite simplement raconter cette expérience et vous présenter quelques faits (déjà connus) sur le Japon. Bien entendu il s’agit de mon expérience personnelle qui ne s’applique pas en toute circonstance ni à tout le monde.

Voici quelques petits détails qui m’ont marqué ainsi que des idées d’activités tout simplement très intéressantes à faire une fois sur place :

1) La différence travail/détente

On peut voir au Japon deux facettes. Une facette de respect, de travail bien fait et de dépassement de soi et une autre complètement opposée de folie, de lâcher prise.
La télévision japonaise représente bien ces deux facettes. Il y a bien entendu les chaînes d’information, et autres émissions scientifiques et historiques sérieuses. Mais il y a aussi, à l’inverses, tout un tas d’émissions où les équipes de télé se retrouvent dans des situations tout-à-fait rocambolesque et ne se prennent absolument pas au sérieux.

2) Faire les choses en grand

  • Les “sons et lumières”. Les japonnais sont en règle général assez silencieux mais sont plongés

    L’arrondissement très animé de Shinjuku à Tokyo

    dans un environnement bruyant et très lumineux. Dans les grandes villes comme Tokyo et Kyoto, au niveau des grosses artères, il y a toujours un son qui provient de quelque part. Que ce soit la musique qui est diffusée devant les magasins, les annonces pour les promotions, les rabatteuses des “maid cafés” (uniquement dans le quartier Akihabara à Tokyo) ou bien encore des camions décorés passant dans la rue pour faire de la publicité.

  • Passages piétons sonores. Ce n’est évidement pas systématique mais dans les grandes villes presque chaque passage piéton émet une petite sonnerie lorsque le feu passe au vert. Son très utile pour les personnes mal-voyantes, ou tout simplement pour toi quand tu es distrait sur ton portable ou dans tes pensées. Il s’avère que ce petit son est très vite assimilé par notre cerveau et se trouve très pratique.
  • De même pour les écrans géants répartis sur presque tous les bâtiments qui illuminent la nuit. Il y a aussi moult écrans plus petits placés dans les rues, j’ai même aperçu des vidéos projecteurs. Ces écrans sont à la portée de n’importe qui mais les bonnes manières des japonnais permettent aussi que ces derniers ne soient ni dégradés ni détruits. Malheureusement il s’agit de quelque chose qui n’arrivera jamais chez nous… et c’est bien dommage.

La statue Gundam RX-78-2 fait 18m de haut

  • Les “figurines” géantes dans la ville. J’ai pu en apercevoir trois.
Une “petite” statue de la liberté (arrêt de métro Tokyo téléport pour ceux que ça intéresse).
Une jolie statue de Gundam prête à dégainer arme laser et missiles au moindre mouvement suspect! (aussi arrêt de métro Tokyo téléport).
La fameuse tête de Godzilla (quartier de Shibuya) qui dépasse du haut des immeubles. Faites attention à ne pas passer trop près au risque de vous faire croquer tout cru!
  • Les distributeurs de boissons. Cela semble un peu anodin mais c’est quelque chose qui est rapidement remarquable lorsque l’on en a pas l’habitude. Des distributeurs de bouteilles et de canettes, chaudes ou froides, disposés absolument partout! Je pense que c’est une sorte de religion cachée! Blague à part, il y en a littéralement dans chaque rue des grandes villes. Mais les villes plus modestes n’ont rien à leur envier! Même en plein milieu des forêts tout comme dans les montagnes, sur le chemin du Kumano kodō (expliqué un peu plus loin), il est possible d’en trouver (bon il s’agit d’un endroit un peu spécial certes, mais quand même!). Il est beaucoup plus simple de trouver un distributeur qu’une poubelle. En effet, au Japon il n’est pas standard de manger quelque chose en marchant, lorsqu’on achète de la nourriture, soit on retourne chez soi ou au bureau, soit  on mange dans le magasin lui-même, mais pas dans la rue. En revanche, même sans poubelle, les rues sont extrêmement propres!

3) Le nouvel an

Pas de feux d’artifice ou d’explosions de joie, pas de pétards ni de chants dans la rue. Les rues sont calmes. Tout se déroule dans les Temples. Pour ma part j’ai fêté le passage à la nouvelle année dans le Sanctuaire shintô de Fushimi Inari (là où se trouve la déesse renard). Une grande majorité des japonais viennent lors du passage à la nouvelle année pour sonner les cloches des temples et fait les prières de début d’année. Certains font la tournée des différents temples. Les temples sont remplis de petits stands pour acheter de la nourriture ou différents objets. Le début de l’année est une bonne période pour acheter des talismans. Il existe des talismans pour à peu près tout, la santé, la longévité, la chance, la réussite d’un projet, trouver l’amour, réussir un examen, etc.

Le Nouvel An au Sanctuaire shintô de Fushimi Inari

4) Le Comiket

Aussi connu sous le nom de Comic Market et se déroulant à côté du Tokyo téléport. Il s’agit d’un rassemblement de fans des univers “Geek” qui a lieu deux fois par an (un durant l’été et l’autre durant l’hiver). Des jeux vidéo aux mangas, les artistes amateurs présentent et vendent leurs œuvres. Chacune des œuvres touche de près ou de loin à leur univers de prédilection. Bon, on ne va pas le cacher, la plupart du temps ces mangas faits maison parlent surtout d’histoires d’amour (plus ou moins “poussées”) entre des protagonistes de l’univers. Bien entendu il y a un pôle spécialement dédié au Cosplay. Les photographes viennent faire la queue avec tout leur matériel pour prendre en photo cosplayeurs et cosplayeuses.

5) Le Kumano kodō .

Il s’agit la de la partie sportive du voyage au Japon. Le Kumano kodō, c’est quoi? Il s’agit d’un chemin de pèlerinage au travers des montagnes étalé sur 5 jours. Le but étant à la base de purifier le corps à travers une marche pouvant parfois être rude, et purifier l’esprit au travers de haltes aux autels et aux Temples tout le long du chemin. La plupart des randonnées sur une journée vont de 13 à 21 Km faisables entre 6 heures à 11 heures de marche (pour la plus grosse journée et pour les moins sportifs).

Vue depuis un des sommets de la Kumano kodō

La marche se fait presque exclusivement en forêt où vous allez croiser très régulièrement des petits autels plus ou moins récents, ainsi que de très beaux panoramas (oui, on savoure l’instant où l’on est arrivé en haut…) et la plupart des hôtels ou maisons d’hôtes dans lesquelles vous pourrez dormir servent des repas traditionnels japonais. Tous les différents types de poissons, de légumes, ou la fameuse soupe Miso, seront servis le soir en arrivant à l’hôtel. Et plus étrange pour les petits occidentaux que nous sommes, c’est que ces poissons, champignons, œufs de poissons, seront aussi servis le matin au petit déjeuner (et oui, les repas traditionnels sont aussi dégustés le matin!). Ces repas pourront être pris en revêtant les vêtements traditionnels après avoir pris un bon bain dans les onsen (bains publics de sources chaudes) chauffés directement par les volcans non loin. Je vous assure que le dépaysement est total durant ces cinq jours de pèlerinage!

Oui, ceci est bien le petit déjeuner. Rien de tel pour se requinquer avant une longue marche!

Pour les curieux, voici une adresse avec plus d’informations sur le pèlerinage: cliquez ICI.

Yata-garasu, le corbeau sacré à trois pattes, une divinité shintoïste qui symbolise l’aide et l’intervention divine

Ah oui, j’allais oublier! L’emblème du Kumano kodō est un joli corbeau sacré à trois pattes, je trouvais ça assez mignon pour être souligné.
Le point le plus appréciable et impressionnant de ce voyage fût la bonté de la majorité des gens. Les personnes que j’y ai rencontré ont toutes été d’une gentillesse sans limite. Lorsque quelqu’un vous sent perdu, il vient tout naturellement vous donner un petit coup de main. Même si vous ne parlez pas un mot de japonais et que la personne en face de vous ne connait que quelques mots d’anglais, cela ne posera pas de problème.
En bref : le Japon, un joli pays rempli de bonnes surprises et de merveilleuses rencontres!
Lire les articles précédents :
Dracula Coppola
Les 10 films de vampires à voir

L'univers des buveurs de sang inspire les artistes depuis longtemps, bien avant Bram Stoker qui a façonné la légende de...

Fermer