fbpx
 

Bien-être Humour Littérature

Un livre à dévorer : Le Charme discret de l’intestin

Par Wanda · 15 août 2018 · Aucun commentaire

Ecrit par Wanda

Passionnée de gastro-entérologie, Giulia Enders nous dévoile tous les secrets de notre tube digestif, cet organe mal aimé et souvent incompris, dans son livre « Le Charme discret de l’intestin ». Au fil des pages, nous découvrons tout un univers à la fois complexe et mystérieux, grâce à la plume délicieusement drôle de l’auteure ainsi que des illustrations de sa sœur Jill Enders.

Illustrations de Jill Enders

D’une maladie de peau à une fascination pour le côlon il n’y a qu’un pas

“Le cerveau d’en bas” © Jill Enders, extrait du livre Le Charme discret de l’intestin

Cas d’école pour la médecine, Guilia Enders s’est penchée sur son sujet suite à des problèmes de peau. Au début sans diagnostic probant, elle finit rapidement par prendre les choses en main et à chercher la solution de son côté. Le résultat qui ressort de son analyse est édifiant : Ce n’est pas un problème de peau, c’est un problème d’intestin. A partir de là, elle réussit à se débarrasser de ses symptômes, et par la même occasion s’oriente vers les études de médecine. Durant ses études, un garçon se suicide. Elle remarque que la veille de son suicide, le jeune homme avait très mauvaise haleine. Elle émet alors une hypothèse : « Se pouvait-il qu’une digestion défaillante, en plus de dégager cette odeur, influence aussi notre état psychologique ? ». Cet événement sera un des facteurs déclencheurs à pousser Giulia Enders vers une étude beaucoup plus approfondie du lien entre le cerveau et le système digestif. Et cette étude, elle nous la résume avec humour dans son ouvrage, où nous aurons l’occasion de découvrir toutes les mécaniques à l’œuvre à partir du moment où nous avalons un aliment jusqu’à la phase finale consistant à s’asseoir sur le trône.

Trois tuyaux pour un seul corps

Divisé en trois parties, cet ouvrage nous présente tout d’abord la place du tube digestif dans notre corps. Nous sommes constitués de trois tuyaux : Le système sanguin, le système nerveux, et enfin celui qui nous intéresse, le système digestif. L’auteure l’appelle affectueusement « l’architecte intérieur de nos entrailles ». En effet, il participe à tout ce qui se trouve dans notre bouche, descend jusqu’au foie en passant entre autre par le pancréas, pour finir en apothéose avec un pur chef d’œuvre de technicités : l’intestin, tout autant que le sont le cœur et le cerveau.

“La planète microbienne” © Jill Enders, extrait du livre Le Charme discret de l’intestin

“L’art de bien chier en quelques leçons”

Pour décrocher la place de seul animal à déféquer convenablement, l’organisme a développé d’astucieux mécanismes bien rodés. Vous savez sûrement que nous possédons un sphincter externe de l’anus, l’instrument privilégié de Joseph Pujol. Mais à quelques centimètres à peine de cet organe s’en trouve un similaire, le sphincter interne. Au moment de lâcher du lest, ce dernier va proposer un petit échantillon à son ami le sphincter externe. Si le cerveau estime que la situation est propice, alors vous pourrez vous soulager sans problème. En revanche, le cerveau peut tout aussi bien délivrer l’information suivante qui vous évitera un fâcheux incident : « Bon alors, j’ai inspecté le terrain, on est dans le salon de la tante Hélène – un petit pet passe encore, si tu le laisses sortir discrètement. Pour ce qui est du solide, il va falloir attendre. ». En cela, nous pouvons remercier le travail d’équipe remarquable entre les trois protagonistes.

Toute l’importance d’une bonne coopération © Jill Enders, extrait du livre Le Charme discret de l’intestin

Toute l’importance de la communication

L’information passe son contrôle de sécurité © Jill Enders, extrait du livre Le Charme discret de l’intestin

Mais le lien entre le cerveau et l’intestin ne se résume pas à réprimer nos envies fécales. Il pourrait même influer sur notre humeur. En effet, afin de communiquer entre eux, le cerveau et l’intestin utilisent le nerf vague. Une étude réalisée sur l’être humain a permis de montrer les changements d’humeur selon la fréquence à laquelle on titillait cet outil de communication si particulier. En effet, l’intestin est l’organe situé au cœur de la bataille. Il connaît tout ou presque de notre état de santé, des hormones qui passent à sa portée, s’informe sur les bactéries intestinales, bref il est un peu le nerf de la guerre comparé au cerveau, bien protégé dans la boîte crânienne. Mais toutes les informations ne sont pas dignes d’intérêt pour le cerveau. Un contrôle de sécurité va donc nous permettre de déterminer s’il est vraiment très important de savoir qu’on n’a pas bien mastiqué un petit pois, ou s’il vaut mieux privilégier l’information concernant un taux d’alcoolémie anormalement élevé.

Et c’est ce que les personnes souffrant du syndrome de l’intestin irritable ne connaissent que trop bien. Le système de communication entre le cerveau et l’intestin souffre alors de dysfonctionnement, ce qui va causer des troubles psychologiques parfois si importants qu’ils peuvent être visibles par scanner cérébral. Giulia Enders nous raconte l’expérience pratiquée comme suit : Un petit ballon est gonflé dans l’intestin des participants. Chez les patients normaux, rien ne bouge côté activité cérébrale. En revanche, chez ceux atteints par le syndrome de l’intestin irritable c’est carrément une zone émotionnelle chargée de traiter les sentiments désagréables qui va réagir, et mettre ces derniers mal à l’aise.

La carte du cerveau © Jill Enders, extrait du livre Le Charme discret de l’intestin

L’intestin, cet organe incompris mais fascinant

Vous l’aurez compris, l’intestin est un organe mal aimé, souvent incompris, et pourtant au cœur de notre quotidien. Dans son ouvrage, Giulia Enders nous apprend à aimer et à considérer ce système complexe et plein de vie, accro à la propreté, mais aussi rempli de bactéries toutes plus fascinantes les unes que les autres. Le Charme discret de l’intestin est à coup sûr un livre hyper digeste pour qui voudra se plonger avec délice dans son fonctionnement intérieur.

Le Charme discret de l’intestin, tout sur un organe mal aimé…, publié par Actes Sud, traduit de l’allemand par Isabelle LIBER : https://www.actes-sud.fr/catalogue/e-book/le-charme-discret-de-lintestin-epub

Illustrations de © Jill Enders

Lire les articles précédents :
Jouer dans la boue pour apprendre !

Souvenez vous lorsque vous étiez enfant. Vous passiez des heures à jouer dans les champs, dans les bois avec une...

Fermer