fbpx
 

Humain et autres animaux Animaux Littérature Voyage

Les mémoires d’un chat, un roadtrip félin

Par Wanda · 22 mars 2018 · Un commentaire

Ecrit par Wanda

Thématique du mois : Humain et autres animaux

La relation entre l'être humain et les autres espèces animales continue encore d'évoluer. Quelles sont leur place dans nos lois, nos traditions, notre imaginaire, notre société ?

Nana a grandi dans la rue, il n’a pas la langue dans sa poche, et sait parfaitement se débrouiller seul. Satoru est un jeune trentenaire dynamique et avenant, il habite à Tokyo, et leurs vies vont se retrouver bouleversées après leur rencontre, dans ce parking, alors que Nana faisait tranquillement une petite sieste sur le capot du monospace. C’est un roadtrip à travers le Japon qui va nous être raconté dans ce roman intitulé Les mémoires d’un chat, de Hiro Arikawa.

Les mémoires d’un chat, de Hiro Arikawa

“Je suis un chat. Je n’ai pas encore de nom.” Il paraît que dans ce pays, un chat de génie a prononcé ces mots. Je ne sais pas s’il était génial, mais moi, au moins, j’ai un nom. Sur ce point, le chat de génie, je le mets à l’amende.

Nana, ce chat à la queue en forme de 7, est le chat de Satoru. Ensembles, depuis cinq ans, ils mènent une vie paisible dans leur petit appartement à Tokyo. Nana est le chat de Satoru depuis que celui-ci l’a sauvé d’un accident de voiture. Depuis, Nana partage le quotidien de son maître, qu’il considère comme un être exceptionnel, puisqu’à la différence de beaucoup d’humains, il semble comprendre parfaitement la gente féline.

Dingues de chats

Ah, sentir le poids d’un chat la nuit sur son corps, quel bonheur! […] Ça c’était trop bon ! Oh, se faire piétiner par un chat qui viendrait dormir avec lui !

Satoru est ce que Nana appelle un “dingue des chats“. Malheureusement pour les deux complices, le destin veut les séparer. Satoru et Nana entament donc un long roadtrip à travers le Japon afin de trouver le foyer parfait pour Nana.

“Les fleurs jaunes et mauves pleines de vigueur au bord de la route”

Notre monospace est une voiture magique. Chaque fois que je monte dedans, il m’emmène dans des endroits inconnus. On est les plus grands voyageurs du monde! L’humain voyageur et le chat voyageur les plus grands du monde!

A travers ce voyage, Nana va apprendre la vie passée de Satoru. Son enfance, les drames qu’il a vécu, les joies, les amours, et Hachi. Hachi, c’est le premier chat de Satoru. Hachi signifie 8, et provient des tâchent sur sa tête. “hashtag#CommeSonNomLIndique”, selon Nana.

Ils sont félins pour l’autre

Mais c’est aussi un récit sur les amitiés de Satoru, et sur les différents rapports avec les animaux domestiques. Entre l’amour exclusif liant Satoru et Nana et celui croissant pour Yoshiminé et son petit Chatran, il n’y a qu’un pas. Pourtant, pour Yoshiminé, Chatran n’est pas “un vrai chat”, il ne va pas pouvoir rentrer dans ses frais, avec un chat qui ne sait pas chasser. Heureusement que Nana passe par là pour apprendre au chaton à devenir “un vrai chat”.

30 millions d’amis, enfin presque

Nana va faire la rencontre d’autres congénères, et même des chiens. Toramaru, le chien de Sugi, qui n’accepte pas la présence de Satoru auprès de son maître, décelant la rivalité amoureuse des deux personnages. Momo, la charmante vieille dame un peu collet-monté, qui veut bien prêter sa “télé-boîte” à Nana. Et d’autres encore, des humains, des tranches de vies, des destins croisés entre son jeune maître et ses amis. On y parle d’abandon aussi, de relations familiales pas toujours roses. Satoru et Nana sont finalement deux orphelins, que la vie n’a pas épargnée, mais qui restent toujours optimistes. Satoru est “le genre d’humain pas stressant, même ceux qui ne le connaissent pas sont spontanément amicaux avec lui.” Nana, lui, est poète à ses heures, s’émerveille devant les paysages défilant de l’autre côté de la vitre du monospace.

Nana, un chat poète et rusé

Sa queue en forme de 7 “accroche les jolies choses”: Le mont Fuji, les petits cœurs blancs des daims en liberté, les arcs-en-ciel doubles, la mer si dangereuse et dans laquelle on trouve pourtant les délicieuses croquettes de “blanc de poulet et fruits de mer au bouillon”, les champs de fleurs et leurs merveilleuses couleurs…

Jusqu’à ce que ce voyage prenne fin…

Les mémoires d’un chat, de Hiro Arikawa, publié par Actes Sud, traduit du japonais par Jean-Louis de La Couronne

https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/les-memoires-dun-chat

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Feifer Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Feifer
Invité
Feifer

je l’ai conseillé à Salomé, Messaline, Féline et Charly… je crois qu’ils s’apprêtent à faire une lecture publique à la mi-Aout

Lire les articles précédents :
Le mont d’Or, j’adore !

Vous souhaitez sublimer vos bourrelets hivernaux avec vos proches ? Régaler vos papilles, vos yeux, et vos narines en même...

Fermer