fbpx
 

Super-héros et super-pouvoirs Culture Geek Gaming Humour

Saints Row 4, des super-pouvoirs au service du n’importe quoi

Par Wanda · 23 avril 2018 · Aucun commentaire

Ecrit par Wanda

Thématique du mois : Super-héros et super-pouvoirs

C'est ce mois-ci la sortie du film film Avengers: Infinity War. Ce cocktail d'humains (ou non) aux capacités et aux pouvoirs hors du commun nous permet d'aborder cette semaine thématique sur les super-pouvoirs et les super-héros.

Développé par Volition et sorti en 2013, Saints Row 4 se présente sous la forme d’un GTA-like. C’est-à-dire que vous êtes dans un monde ouvert, ici une copie futuriste de Saints Row 3, où vous pouvez tout faire, et surtout n’importe quoi. Si vous vous sentez un peu tristounet, que vous avez besoin de blagues potaches pour vous soutirer un sourire, ce jeu est parfaitement adapté.

Vous, Président OMNIPOTENT VS le grand méchant ZinYak

D’abord, vous incarnez le Président des États-Unis d’Amérique. Rien que ça. Saints Row 4 est censé être la suite du 3, mais l’histoire est juste… beaucoup plus déjantée que l’opus précédent. Votre gang, les Saints, est donc arrivé au pouvoir, et vous êtes devenus des icônes pop. Mais voilà, ça ne plaît pas… Aux extra-terrestres. Oui. On aurait pu imaginer des adversaires moins improbables, mais non, il s’agit du grand méchant Zinyak, qui va envoyer son armée de Zins sur la Terre pour tout casser, mais en fait non, parce qu’en fait, c’est pas la Terre, c’est une copie virtuelle dans laquelle vous évoluez. Néo et Morpheus sont dans la place, les amis.

Zinyak jouant aux légos

Vous aurez même droit de choisir quelle pilule avaler. Vous allez devoir affronter tous les méchants dans le monde virtuel, et aider vos alliés. Ceux-ci vous donneront plein de quêtes, la plupart du temps depuis votre vaisseau. Ce sera même l’occasion pour vous de les harceler sexuellement… pardon, les séduire, tous, oui tous, même l’espèce de sphère robotisée, sait-on jamais si vous avez des pratiques un peu déviantes. Commandant Shepard, si tu nous entends, on pense fort à toi. Voilà, vous l’aurez compris, ce jeu est un énorme troll à base d’humour potache et de vannes graveleuses.

Que la Superforce soit avec toi

Mais, à part faire des blagues douteuses, que nous propose ce jeu ? Alors déjà, il est une sorte de re-boot du 3. Vous évoluez dans la ville de Steelport, mais vous êtes doté de super-pouvoirs, et ça donne une toute autre dimension à ce style de jeu. En effet, pouvoir s’envoler pour échapper aux flics, courir à une vitesse supersonique pour s’exploser la caboche contre les voitures, ça a un petit côté addictif, et vous aurez tôt fait d’oublier le vol de voitures. Ce qui est parfois dommage, car le jeu dispose de pas mal de véhicules improbables.

La Gat Mobile, qui fait aussi lance-flammes

Grâce à des clusters éparpillés un peu partout sur la carte, vous pourrez débloquer vos super-pouvoirs. Vous pourrez également geler, faire exploser, pratiquer la télékinésie et… dégager une espèce de gaz très odorant… L’argent, lui, servira à améliorer votre personnage et votre gang, ainsi que vos armes. Si vous cherchez la difficulté, vous serez assez déçu de constater que plus vous montez en niveau, plus le jeu devient facile. Et c’est là que le mode coop devient plus intéressant que le mode solo. A deux (pas plus, et c’est bien dommage), ce sont de bonnes tranches de rigolade en perspective.

Promenons-nous dans la ville, pendant que Zinyak est là

Activité consistant à détruire tout sur son passage à bord d’un OVNI

Des quêtes principales et secondaires vous feront parcourir la ville, mais vous pouvez à tout moment décider de participer aux activités disponibles un peu partout. Cela va du gunfight tout simple contre les Zins, au Goat Simulator, en passant par les courses de motos, qui nous plongent en plein dans l’univers de TRON. Si vous devenez un peu trop vilain avec la population locale, un boss viendra vous remonter les bretelles. Si vous ne voulez pas voir ce boss débarquer comme ça dans votre vie, vous pourrez toujours courir très très vite pour attraper le vif d’or, pardon… un CID, afin d’annuler toutes vos contraventions.

Goooood morning Steelport!

Concernant la bande-son, c’est pas mal, un peu électro, parfois dubstep, elle s’accorde bien avec l’univers nanardesque du jeu et les différentes ambiances. Mention spéciale pour Walk the Dinosaur (qu’on entend dans le DLC Enter the Dominatrix) et les passages où vos alliés se mettent à chanter à tue-tête dans la bagnole. Le système de stations de radio permet également de varier les plaisirs. Que diable, on est dans un GTA-like ou on ne l’est pas. Quel pur moment de délice que de faire des strikes avec les passants sur les trottoirs à bord d’un mini-van sur fond de La donna è mobile de Verdi !

Chacun sa route, chacun son skin

Enfin, si l’aventure vous tente, alors préparez-vous à passer un petit moment sur l’éditeur de personnage. Il permet de s’en donner à cœur joie dans le n’importe quoi total. Vous avez envie d’incarner un schtroumpf à la voix de crécelle ? Aucun soucis. Tintin et le Capitaine Haddock ? Qu’à cela ne tienne, l’éditeur de personnage permet plein de délires du même acabit. En cours de jeu, tout un panel de ravissantes tenues vous est également proposé afin de parfaire votre skin.

Tintin en tutu avec son pistolet-ventouse

Ainsi, dans l’antichambre, vous avez accès à vos tenues, mais aussi aux véhicules collectionnés, et aux armes. Et là encore, on n’est pas en reste niveau « what the f*** ». Si vous jouez en coop, c’est une bonne occasion pour faire des courses endiablées de camions-poubelles. Ou de vaisseau spatial. A vous de voir. Et c’est pareil pour les armes dont vous disposez. Attendez-vous au pire, et là je ne parle même pas du pistolet-ventouse (si, si).

Pour résumé, Saints Row 4 est au jeu vidéo ce que le nanar est au cinéma. Un moment de bonne rigolade, où l’on ne cherche absolument pas à se prendre au sérieux. On y revient volontiers en mode coop, pour son côté funky et délirant. Le mode solo est exactement pareil que le mode coop, mais comme tout bon nanar qui se respecte : Tout seul, c’est pas pareil.

Les points positifs

  • Des dialogues marrants

  • Des items rigolos

  • Une histoire absurde

  • Des super-pouvoirs

  • Un mode coop plutôt sympathique

  • Une bande-son assez cool

Les points négatifs

  • Des bugs et des problèmes de stabilité, surtout en mode coop

  • Une carte qu’on a déjà vue

  • Pas vraiment de challenge pour ceux qui cherchent la difficulté

Aller plus loin

Saints Row 4, édité par Deep Silver, développé par Volition, Inc.
Plateformes : PC, PS3, PS4, Xbox One, Xbox 360
1 à 2 joueurs
Disponible sur Steam (plateforme PC): http://store.steampowered.com/app/206420/Saints_Row_IV/

Lire les articles précédents :
Ce qu'il faut savoir avant d'aller voir Avengers Infinity War
Ce qu’il faut savoir avant d’aller voir Avengers : Infinity War

Mercredi sort la super-production cinématographique Avengers : Infinity War. Dix ans après le tout premier film de la franchise cinématographique...

Fermer