fbpx
 

Culture Geek Gaming Humour

Entrez dans The Cave, faites tourner vos méninges

Par Wanda · 20 juillet 2018 · Aucun commentaire

Ecrit par Wanda

Incarnez trois explorateurs afin de déjouer les mystérieux secrets de The Cave. Sorti en 2013, développé par Ron Gilbert (Monkey Island) et Double Fine Productions (Psychonauts, Grim Fandango), ce jeu vous fera sans aucun doute mourir… de rire. Entre jeu de plate-forme et point-and-click, vous pourrez vous creuser les méninges sur des énigmes loufoques, en solo et jusqu’à trois joueurs en local.

CLAUSE DE NON-RESPONSABILITE DANS LA CAVERNE

En pénétrant dans cette caverne (« La Caverne »), vous acceptez par la présente que La Caverne, La Caverne Inc, sa maison mère (« Patrimoine d’Aluminium fusionné ») ainsi que toutes les filiales de La Caverne, réelles ou fictives, ne soient tenues responsables des dommages physiques, émotionnels ou spirituels encourus durant votre visite de la Caverne pour une période d’un minimum d’1 an à un maximum de 5 ans après votre sortie de la Caverne. La Caverne n’est pas non plus responsable de tout dégât, perte ou vol d’effets personnels. Vous acceptez aussi de rembourser la Caverne pour tout dégât que vous avez causé ou pas. Bonne exploration.

Choisissez trois explorateurs

Dans The Cave, vous aurez à choisir trois personnages parmi les sept proposés. Chacun a une capacité spéciale et une histoire qui lui est propre, sous forme de trois zones à explorer. Quand on parle de zones, il serait plus judicieux de parler de niveaux, puisqu’en réalité ce sont plutôt des couloirs que nous traversons. Mais revenons à nos bonshommes. Vous pourrez donc choisir entre le Fermier, le Preux Chevalier, les Jumeaux, la Scientifique, l’Aventurière, la Voyageuse dans le temps, et le Moine. Chacun a l’air bien mignon comme ça, mais The Cave est là pour se charger de révéler leurs plus noirs secrets. Car oui, The Cave sait parler, est pourvue d’une conscience. Certes ce n’est pas bien pratique d’être une caverne qui parle quand on veut draguer, mais voilà, c’est un fait établi. Et ça fait en grande partie le charme de ce jeu. Elle (ou Il?) ne cessera de commenter vos aventures, et souvent on prend le temps de l’écouter, à l’affût de son humour noir teinté de cynisme à la sauce Destop.

Les jumeaux maléfiques

Ça se danse en solo ou ça se danse à des tas

Ce jeu est jouable en solo et jusqu’à trois joueurs en local, en revanche, les écrans ne sont pas splittés. Ce qui est un peu dommage, car si Steven veut continuer la partie pendant que Peter est aux waters, le personnage qu’a choisi Peter ne sera plus visible à l’écran à son retour. Cela rend le tout un peu confus parfois, puisque le focus se fait sur le joueur qui vient de prendre la main. Heureusement, nous ne sommes absolument pas dans un jeu d’action, il n’y a aucun combat, cela laisse donc le temps à Peter et Steven de s’organiser pour placer leurs petits bonshommes.

Le gâteau est un mensonge, le hotdog est la clef

Les hotdogs sont de précieux alliés

Côté énigmes, vous aurez évidemment les sempiternels leviers à tirer et manivelles à tourner, mais pas que… Ce jeu, sans être trop compliqué, rend les énigmes très agréables à déjouer. Elles sont souvent drôles et inventives, sans être capillotractées. Pas besoin d’avoir fait un bac +3 option Devinettes et Blagues de Toto pour s’en sortir. Comme dit précédemment, vous avez une histoire par personnage, ainsi qu’une histoire commune. Ce qui est un peu barbant, par contre, c’est que si vous finissez le jeu avec trois personnages et que vous souhaitez le refaire pour connaître trois autres personnages, vous allez vous re-farcir l’histoire commune (que vous connaissez déjà par cœur). D’après un savant calcul, sachant que le jeu comporte en tout sept personnages, nous pouvons même d’ores et déjà affirmer que si vous voulez tout savoir sur eux, vous allez connaître le sens profond du mot «répétition».

A vous le dragon et le cœur de la Princesse!

Pour finir, The Cave est une bonne surprise, sans être le jeu de l’année, il offre un moment sympa, coloré, rempli de belles petites surprises. Son humour cinglant en fait la particularité, ainsi que faire coopérer trois personnages sans pour autant que ça soit le gros boxon. Graphiquement parlant, c’est très réussi. On est dans une interface extrêmement sobre. Vous courez, vous sautez, vous activez votre compétence. Le jeu ne s’encombre pas d’un tutoriel de trois heures, et vous aurez tôt fait de saisir le principe de coopération dès la première salle, c’est-à-dire à l’entrée. Car non, vous n’entrerez pas comme ça dans The Cave, il vous faudra d’abord montrer patte blanche. Mais nous ne sommes pas ici pour spoiler, à vous de découvrir de quoi il retourne…

LES POINTS POSITIFS

  • Un humour décapant
  • Une prise en main facile
  • Une voix-off de qualité (attention, sous-titré en français mais pas traduit)
  • Des énigmes très drôles à déjouer sans être trop difficiles
  • Des personnages intéressants et uniques
  • Des graphismes vraiment variés, dans pas mal d’univers différents

LES POINTS NÉGATIFS

  • Une mauvaise rejouabilité
  • Un mode coop’ pas super évident à jouer

Aller plus loin

The Cave, développé et édité par Double Fine Productions

Disponible sur PC, Playstation 3, Xbox 360 et Wii U

Un à trois joueurs

En vente sur Steam : https://store.steampowered.com/app/221810/The_Cave/

Et sur Instant Gaming (en fonction des stocks disponibles) : https://www.instant-gaming.com/fr/324-acheter-cle-steam-the-cave/

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Lire les articles précédents :
Les lacs qui voient la vie en rose

Des lacs à l'eau rose ? Non non ce n'est pas un début de conte de fée avec elfes et...

Fermer