La conquête spatiale Culture Culture Geek Gaming

Dune 2000, le jeu de la non-suite épicée

Par Bertrand · 15 juin 2018 · Aucun commentaire

Dune 2000, abandonware mythique des jeux de retrogaming

Ecrit par Bertrand

Thématique du mois : La conquête spatiale

Depuis le début des temps, l'humain observe les étoiles en rêvant de les toucher. Comment abordons-nous cette nouvelle conquête dans notre société, dans notre histoire et dans notre imaginaire ?

Dune 2000, sorti en 1998, est un remake de Dune II (sorti en 1992), le tout premier jeu de stratégie en temps réel basé sur « récolter-construire-conquérir » réalisé par Westwood Studios, basé sur l’univers de l’auteur Frank Herbert. Offrez-vous un peu de retrogaming avec cet abandonware.

Wanda vous a parlé la semaine dernière de Dune, sorti en 1992, le premier jeu vidéo basé sur l’univers de Dune, la série de livre de Frank Herbert publié en 1965. Dune II : la Bataille d’Arrakis est sorti la même année, mais attention ! Ce n’est pas la suite de Dune. Il a été nommé ainsi uniquement car un projet Dune existait déjà et que la concurrence allait poser soucis. Six ans plus tard, Westwood Studios souhaite utiliser les moteurs graphiques du moment pour faire le remake de son titre phare. Si les deux versions du jeu ont connus une critique pas très positive, Dune 2 a néanmoins connu un superbe intérêt par la suite pour l’originalité de son gameplay. Aujourd’hui, c’est deux jeux sont des abandonware. Les images utilisées dans cet article sont issues du jeu Dune 2000 (auquel j’ai le plus joué quand j’étais ado).

L’abandonware au gameplay révolutionnaire

Dune 2000, le jeu de la non-suite épicée

Dune 2000, abandonware mythique des jeux de retrogaming

Jusque là, des jeux de stratégie en temps réel existaient, mais ne connaissaient pas ce nouveau modèle aujourd’hui bien connu. Dune était de ceux-là mais était davantage orienté vers le RPG, comme l’expliquait Wanda dans son article sur le jeu vidéo Dune. Globalement, ces jeux STR étaient plutôt orientés God Game (jeu de simulation divine) où les actions du joueurs étaient plus de l’ordre du divin que du commandeur.

Dune II est donc le premier véritable jeu de stratégie en temps réel, utilisant le système « récolter-construire-conquérir« . En gros, on cherche de l’argent (or, épices…) ou des composants (bois, pierre), on les utilise pour construire des bâtiments fournissant de l’énergie, de l’armement, des soldats, des améliorations,… ou des bâtiments de défenses. Avec eux, on construit une armée de machines et de fantassins et on va détruire les armées et bâtiments ennemis. Ce système a été inventé pour notre abandonwareDune 2 et sera repris de nombreuses fois comme pour les Warcraft, Command and Conquer, StarCraft ou encore Age of Empires.

L’épice contrôle l’univers. Quiconque est maître de Dune est maître de l’épice.

Dans Dune II / Dune 2000, la ressource de base est assez simple et unique. Pour pouvoir construire quoi que ce soit, il vous faut une monnaie, l’épice. Celle-ci se récolte dans les dunes de sable d’Arrakis, et est produite par des vers géants mangeurs d’hommes. Autrement dit, c’est dangereux. Grâce à cette épice, vous pourrez construire des bâtiments. Les premiers et indispensables sont les pièges à vent qui vous permettront de produire de l’énergie et donc de pouvoir alimenter indispensables à d’autres constructions. Ensuite, une raffinerie pour l’épice, des bâtiments permettant de recruter des troupes ou de construire des machines, des bâtiments de réparation et d’amélioration. Enfin, l’objectif sera, dans la majorité des cas, de détruire les bases du ou des adversaires et toutes ses troupes.

Dans cet abandonware inspiré des livres de Franck Herbert, réussissez à récolter de l'épice tout en gardant vos ennemis à distance.

Dans cet abandonware inspiré des livres de Franck Herbert, réussissez à récolter de l’épice tout en gardant vos ennemis à distance.

En soi, le concept peut nous paraître simple aujourd’hui (c’est le principe du retrogaming, me direz-vous) mais n’est pas dénué de difficulté. Si vous êtes mal préparé, que vous n’envoyez pas assez de troupes et aucune pour défendre vos installations, les ennemis viendront se venger sur votre base et vous pourrez y perdre.

Trois histoires qui s’éloignent des romans de Franck Herbert

Alors que le premier Dune reprenait globalement les romans de Franck Herbert, celle(s) de Dune II / Dune 2000 s’en éloignent allègrement. Si l’idée est toujours de conquérir Arrakis, vous incarnez cette fois un illustre inconnu qui s’apprête à diriger de « vastes armées apportant la paix sur Arrakis« . Vous êtes missionné par Lady Elara, première concubine de l’empereur Shaddam.

Vous devez ensuite choisir entre les trois factions qui s’affrontent pour le contrôle de Dune : les Atréïdes, les Harkonnen ou les Ordos. Cette dernière faction a été inventée pour le jeu afin d’apporter davantage de diversité.

Au fur et à mesure des missions, vous devrez nouer des liens avec de nouveaux alliés, vous serez de plus en plus considérés par les commandants de votre faction et vous accéderez à de plus en plus d’outils et d’armements. Chacune des histoires apporte des rebondissements différents, mais restent globalement les mêmes. Pour ça, je vous laisse les découvrir.

Une ambiance unique

Ce qui caractérisent Dune 2 et Dune 2000, c’est bien l’atmosphère du jeu. Evidemment, Franck Herbert y est pour quelque chose, mais le jeu sait exploiter le filon de l’épice. De quoi se plonger dans un univers typique du retrogaming.

  • Les graphismes y sont chauds et étouffants. Le sable est visible à perte de vue, et seuls quelques endroits en hauteur sont accessibles (et évidemment, il n’y a que là où vous pouvez récolter l’épice). Si vous aventurez vos troupes dans le sable, pour par exemple attaquer l’adversaire, il faudra prendre garde aux vers géants qui peuvent avaler plusieurs tanks tous crus, les uns après les autres.
  • Les cinématiques rendent le jeu particulièrement immersif. C’est surtout le cas pour la version remastérisée, dotée de vrais acteurs et pas des moindres, tel John Rhys-Davies (Sliders, Le Seigneur des Anneaux).

  • La musique est prenante, entraînante, et pour le coup, se rapproche du premier Dune. Elle peut s’avérer un peu stressante, et lorsqu’on attaque, mal préparé, un ennemi, on peut vite s’angoisser.

Le jeu d’enfance de milliers de joueurs

Dune 2000 (plus que Dune II), est pour moi, un jeu d’enfance et de fun. J’y ai passé des heures, à essayer les 3 factions. En mode facile, le jeu se termine particulièrement rapidement, certes, mais essayez les 3 difficultés, et revenez vers moi quand vous aurez terminé le mode difficile 😉

Aller plus loin

Dune 2 : Battle for Arrakis et Dune 2000 sont tous les deux des abandowares (licences abandonnées, donc gratuites et partageables librement). Ils sont donc accessibles sur Adandonware France.

Relire l’article de Wanda sur Dune.

Lire les articles précédents :
Jurassic World: The Fallen Kingdom, essai transformé pour le reboot de Jurassic Park !

Jurassique World: The Fallen Kingdom est (enfin) sorti le 6 juin dernier ! Je suis allé le voir pour me...

Fermer