fbpx
 

Bien-être Culture Santé Sciences

De l’alcool fait directement dans les intestins

Par David · 27 novembre 2019 · Aucun commentaire

Ecrit par David

Tout le monde connait-il l’éthylotest? Oui, le petit truc avec un embout où il faut souffler dedans mais sans faire de musique. Voilà, tout le monde le replace? Bon, nous n’allons pas du tout parler de ça, mais d’alcool! Sortez l’apéro, je vais vous expliquer comment certaines personnes peuvent avoir un taux d’alcoolémie élevé dans le sang, sans même boire une goutte d’alcool.

Être saoul à jeun paraît parfaitement ridicule mais malheureusement c’est possible. Un certain nombre de cas ont déjà été recensés à travers le monde, dont une petite fille de 3 ans en Suède!

L’homme saoul même sans boire : le syndrome «d’auto-brasserie»

Prenons l’exemple paru dans “le Figaro”. Imaginez la scène: l’histoire se passe aux États-Unis, un homme de 61 ans se rend à l’hôpital pour des problèmes de vertiges et de maux de tête. Alors que ce pauvre homme répète ne pas avoir touché à l’alcool il se trouve confronté à des médecins très sceptiques quant à la véracité de ses propos. Il est sûr qu’avec un taux de 4 grammes d’alcool par litre de sang, soit huit fois plus que la loi ne l’autorise en France, il est assez compliqué de se défendre sur ce sujet…

Tiré du site http://www.doctissimo.fr

Mais à force de venir fréquemment, les médecins l’ont tout de même placé en quarantaine durant vingt-quatre heures en le nourrissant de repas riches en glucides et bien entendu sans possibilité de toucher à la boisson. Une prise de sang a été prise toutes les deux heures. Mais même avec toutes ces précautions, le taux restait toujours élevé.

Mais comment c’est possible un truc pareil ?

Tiré du site https://www.researchgate.net

Comment est ce possible? Et bien il faut aller voir du côté de l’intestin. Ce très cher organe qui décompose tout ce que nous mangeons. Je pense que vous le saviez sûrement mais nous avons foule de petits amis à l’intérieur de cet organe. Oui, c’est bien la flore intestinale, merci aux pubs de yogourts!

En temps normal, en plus de nous aider à digérer un certain nombre d’aliments, cette flore intestinale dans notre intestin évite à d’autres bactéries (qui seraient mauvaises pour nous) de s’y installer. Or dans les cas qui nous intéressent, la pauvreté de la flore intestinale pose un gros problème. Chez toutes les personnes affectées, une infection des intestins ou un syndrome de l’intestin irritable (une partie de l’intestin ne fonctionne plus) ont été diagnostiqués. Dans notre cas, la pauvreté de sa flore intestinale a été expliquée par une prise d’antibiotiques supérieure à la normale.

Le coupable de ces infections menant à une auto-fermentation est extrêmement connu, il s’agit du Saccharomyces cerevisiae.

Description Saccharomyces cerevisiae

 

Tiré du site https://www.researchgate.net

Règne :  Fungi

Classe : Saccharomycetes

Ordre : Saccharomycetales

Famille : Saccharomycetaceae

Genre : Saccharomyces

 

 

Depuis la haute Antiquité, utilisé pour la fabrication de boissons fermentées. Saccharomyces cerevisiae est un eucaryote unicellulaire, qui se présente sous la forme de cellules isolées, d’aspect ovoïde, se trouvant naturellement sur les fruits (comme le raisin) et sur une grande majorité d’écorces d’arbres.

Normalement cette levure se trouve en beaucoup moins grande quantité dans l’intestin mais, peut être dû à la place laissée vacante, elles se sont retrouvées en grand nombre. Étant la levure utilisée par les industriels pour la création d’alcool à partir de sucre, je vous laisse imaginer la belle brasserie “made in intestin” que cela nous fait.

L’alcool fait dans les intestins passe directement dans le sang. Au vu de ce que nous mangeons et la quantité, cette réaction se produit presque continuellement. Cette maladie qui peut faire sourire au premier abord est malheureusement très handicapante pour les personnes atteintes.

Lire les articles précédents :
Ça peut pas rater : de l’auto-dérision comme anti-dépresseur

Il y en a qui commencent à parler des fameux films de Noël, et pourquoi ne pas envisager des bouquins...

Fermer