fbpx
 

BD Histoire

La Boîte de Petits Pois – Souvenirs d’une enfance soviétique

Par Julien · 29 novembre 2019 · Aucun commentaire

La voie Ballte 23 aout 1989 (source : Wikipedia)

Ecrit par Julien

Avec un style dans la continuité de sa musique, rigolote mais parlant de choses qui ne le sont pas, la Boîte de Petits Pois de GieDré nous fait vivre au gré d’anecdotes personnelles un bout d’histoire de l’URSS à hauteur d’homme – ou plutôt, de petite fille.

C’est quoi donc la Lituanie ?

Localisation de la Lituanie au sein de l'UE

La Lituanie au sein de l’EU (source : Wikipedia)

La Lituanie fait partie, avec des voisins lettons et estoniens des Pays Baltes, au Nord Est de l’Europe.
A son apogée au XVIème siècle, elle fut une partie constituante de la République des Deux Nations qui s’étendait de la mer Baltique à la mer Noire.
Elle a toujours maintenu un semblant d’indépendance du moyen-âge jusqu’au XVIIIème siècle sous la forme du Duché de Lituanie alors qu’Estonie et Lettonie ont été dominées par les puissances voisines.
Après une courte indépendance au début du XXème siècle, l’URSS profita du pacte Germano-Soviétique de 1939 pour reconquérir les pays baltes et en faire des RSS.
Ils furent parmi ceux où le niveau de vie était le plus élevé, ce qui laisse rêveur lorsqu’on lit La Boîte de Petits Pois.
Les pays baltes furent les premiers à afficher ouvertement des velléités d’indépendance vis à vis de l’URSS en 89. L’épisode marquant fut la Voie Balte, chaîne humaine de 687km allant de Vilnius à Tallinn en Passant par Riga (les trois capitales) et réunissant 25% de la population de l’époque le 23 août 1989.
L’URSS a reconnu l’indépendance des Pays Baltes quelques mois à peine avant son éclatement en 91.
Membre de l’UE depuis 2003, ses relations avec la Russie restent compliquées alors qu’au niveau régional, ils sont des partenaires privilégiés des pays nordiques.

C’était (rarement) mieux avant

Dès les premières pages, le ton est donné : en URSS il faut en mettre plein la vue vis à vis de l’étranger, glorifier la nation et ne faire confiance à personne, sous peine de finir au Goulag.
C’est ce qui arrivera à l’oncle maternel de GiedRé : il avait 18 ans et il faisait “des trucs” [d’ado], coller des affiches, rêver de liberté…
A l’opposé, la famille paternelle est une famille d’Apparatchiks vivant dans l’opulence : ils
avaient des petits pois toute l’année!

Entre les ruses de chacun pour s’offrir quelques extras, les magasins secrets pour cadres du parti, les rêves d’émigration en occident ou les privations de liberté, GiedRé nous dresse le portrait de sa famille, touchant, naïf et par certains côtés dramatiques. La Boîte de petits pois est une tranche de vie, vue par une petite fille et son frère qui trouvent toujours un moyen de s’amuser d’un rien. Pour eux partager un chewing-gum entre 10 personnes est naturel. En avoir un morceau est déjà exceptionnel, comment imaginer en avoir à profusion ?
Le premier contact avec l’occident se fait par des bananes rapportées de Suède : un met encore plus succulent lorsqu’on comprend qu’il faut les éplucher.
L’arrivée en France marque un certain tournant: bonjour les supermarchés débordant de tout, adieu égalité et partage en toute circonstance. Sans glorifier le communisme l’enfant de 7 ans s’étonne de notre mentalité basée sur le consumérisme et la propriété privée.
L’anecdote de sa mère qui a tout fait pour fuir l’URSS et se retrouve à la fête de l’Huma fait office de bonus assez succulent.

“Moi ça ne m’a jamais rendu triste de partager mon chewing-gum, même si je suis bien contente qu’il y ait du papier toilette.”

A l’illustration, nous découvrons Holly R qui s’est pliée au caprice de GiedRé de travailler à l’ancienne : papier et crayons de couleur! Le résultat rend le livre d’autant plus “Giedresque”.

Sans chercher à convaincre de la pertinence ou non du modèle communiste, ce livre nous en montre des conséquences quotidiennes au travers de souvenirs d’enfance. GiedRé laissera au lecteur le soin de se forger un début d’opinion ou de creuser le sujet, assez méconnu en occident.
Intéressant par ce qu’il nous apprend, souvent drôle et touchant, pertinemment illustré, La Boîte de Petits Pois est une escale de choix dans l’histoire de la Guerre Froide au moment où nous célébrons les 30 ans de la chute du mur de Berlin.

Un peu de vocabulaire

 

  • République des deux nations : république fédérale aristocratique formée en 1569 à partir du Royaume de Pologne et du Grand-Duché de Lituanie et dissoute en 1795.
  • Pacte Germao-Soviétique : traité de non agression entre l’URSS et le 3ème Reich signé le 23 août 1939 et redéfinissant les sphères d’influence des 2 puissances en Europe de l’Est. C’est à cette occasion que l’URSS s’est attribuée les Pays Baltes.
  • RSS (république socialiste soviétique) : subdivision administrative de l’URSS. Dans le cas des Pays Baltes, ils devinrent chacun une RSS après leur annexion en 1940 jusqu’à leur indépendance en 1991.
  • Aparachik : cadre civil de l’état soviétique, bénéficiant d’avantages en nature dont l’importance est fonction de son rang.

Aller plus loin

La Boite de Petits Pois par GiedRé et Holly R, édité par Delcourt dans la collection : Une case en moins.

Disponible sur Amazon
Site de GiedRe : https://www.giedre.fr
Portefolio de Holly R : http://holly.ultra-book.com/accueil

Lire les articles précédents :
De l’alcool fait directement dans les intestins

Tout le monde connait-il l'éthylotest? Oui, le petit truc avec un embout où il faut souffler dedans mais sans faire...

Fermer