fbpx
 

Cinéma Culture Culture Geek

Avengers: Endgame : La review nocturne sans spoilers

Par Bertrand · 24 avril 2019 · Aucun commentaire

Marvel Studios' AVENGERS: ENDGAME..Thanos' armor..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

Ecrit par Bertrand

Tout juste sortis d’Avengers: Endgame, est-ce que tout l’univers bâti autour des Avengers, de Captain America et son Civil War si spectaculaire et la fin d’un Avengers: Infinity War si dramatique, méritait une telle conclusion ? Nous allons voir ça… mais sans spoilers pardi !

Affiche Avengers Endgame

Il est 4h du matin, étant un grand fan de l’univers Marvel au cinéma et à la télévision, je ne pouvais pas rater la séance spéciale de Avengers: Endgame qui passait dès ce matin, jour de la sortie, à minuit (entrées à 23h45 pour cause de pub). La séance était longue, et comme prévu, le film était E.N.O.R.M.E.

C’est certain, ma critique ne sera pas objective. Je suis les personnages de l’univers Marvel depuis 11 ans maintenant, que ce soit au cinéma ou à la télévision. J’ai d’ailleurs commencé à établir un sérieux programme de Défi de Marathon Marvel pour que vous puissiez voir tous les films et toutes les séries dans un ordre chronologique mais surtout logique.

Ce film là est censé clôturer la phase 3 de l’univers cinématographique Marvel et de l’arc scénaristique autour de Thanos et des pierres d’infinité. On savait déjà que des personnages continueraient leur chemin après ce film, notamment par la bande-annonce de Spider-Man Far from Home, ou d’un Gardien de la Galaxie vol.3.

L’expérience la plus intéressante était pour moi, outre le film en lui-même, les grands fans venus comme moi voir ce film en première mondiale. Beaucoup de bruit dans la salle… mais pas du genre dérangeant : des cris, des applaudissements à certains rebondissements.

Dans les épisodes précédents…

Avengers Endgame La Review

©Marvel et Disney

Le monde est plein de super héros et de super vilains, qui se combattent vaillamment mais les super gentils gagnent souvent. Sur Terre, un groupe de super héros aux pouvoirs aussi variés que de lancer de la foudre ou viser très bien en tirant se sont regroupés sous le nom d’Avengers. Ce projet avait été mené par Fury, le directeur d’une organisation secrète sous le nom du SHIELD. Il avait peur de ne pas avoir d’armes ou de personnes suffisamment puissantes pour protéger la Terre et ses habitants. Car oui, la Terre n’est pas seule et fait partie de milliers de planètes habitées par différentes créatures. Les Avengers se sont formés sous une première attaque menée par un titan du nom de Thanos, un alien surpuissant voulant récupérer les 6 pierres d’infinité (dont une était sur Terre) et avec elles détruire la moitié des êtres vivants de la galaxie. Ils ont vaincu mais leurs craintes et leurs différences les ont fait se séparer, lors de Captain America: Civil War, laissant la Terre plus fragile que jamais.

Thanos en a profité : il a recueilli toutes les pierres, malgré plusieurs combats acharnés contre les Avengers et d’autres héros comme les Gardiens de la Galaxie ou les habitants du Wakanda sous les ordres du Black Panther. Entre temps, il nous explique ses motivations : partout dans la galaxie, les êtres vivants croissent et croissent encore. Mais avec des ressources si limitées, ils sont voués à l’extinction. Alors avant que la vie ne disparaisse totalement, Thanos propose une équation cruelle mais efficace : en supprimant la moitié des êtres vivants, on permet à l’autre moitié de mieux vivre. C’est la subtilité cruelle et démoniaque du film, on en vient presque à comprendre et à adhérer à Thanos. Quels vilains scénaristes, chez Marvel !

Et enfin, il l’a fait. Pendant les événements de Avengers: Infinity War, d’un claquement de doigts, il a fait disparaître la moitié des êtres vivants, donc la moitié de nos héros. Pour se rappeler qui a survécu ou qui est mort lors de ce claquement de doigt, j’ai écrit un article sur Ce qu’il faut savoir avant d’aller voir Avengers: Endgame. C’est sur une fin qui nous a laissé bouches bées que terminait Avengers: Infinity War. Les gentils ont perdu. Et Thanos, le véritable héro du film, a gagné.

Comme prévu, Captain Marvel est une badass

Avengers: Endgame, la fin de films de qualité ?

Avengers Endgame Affiche

© Marvel + Disney

Au niveau de l’histoire, je ne vous en dit rien. Juste qu’elle était beaucoup attendue mais rondement ficelée. Quelques surprises se glissent par-ci par-là au niveau de certains personnages qu’on voit d’habitude moins souvent. C’est sûr, la fin de Avengers: Endgame n’est pas aussi spectaculaire que pour le précédent opus, mais ça n’en reste pas une excellente histoire comme le savent faire les studios Marvel.

En tous cas, c’est un très bel hommage à TOUS les films vus précédemment, avec beaucoup de références. Il va très certainement falloir le regarder plusieurs fois pour tout saisir, surtout pour un spectateur peu averti.

Pour les effets spéciaux, ça reste excellent. Grosse scène de combat en perspective, c’est un peu le fouillis et c’est bien dommage, mais on est content qu’elle soit là quand même.

Je l’ai vu en iMax 3D, et je reste conquis par l’iMax qui rend la 3D nettement plus supportable, surtout après 3h de film. C’est d’ailleurs un énorme travail du début à la fin du film, que tous ces effets spéciaux. Maiiiiiis pas que ! Il y a énormément de moments beaucoup plus intimes, où on retrouve nos héros angoissés ou volontaires, qui prennent le temps de parler. Ces moments de calmes, certains pourraient penser inutiles et leur suppression ferait un film plus court. Je pense pourtant que c’est la force de cet opus. Une chose est sûre, la part est belle aux tous premiers Avengers que sont Iron Man, Captain America, Thor, Hulk, Black Widow et Hawkeye (qu’on n’a pas vu dans le précédent opus) et ça fait plaisir de les revoir tous autant.

La musique, comme le précédent Avengers, n’a rien d’exceptionnel. A part un ou deux titres que je chercherai volontiers, on reste dans des standards du space opera qui n’égalera jamais un Hans Zimmer sur Interstellar.

Bref,  plusieurs raisons devraient vous pousser à aller voir cet opus qui clôt tout un arc scénaristique : de la nostalgie avec des références aux autres films, un focus sur des personnages principaux, des rebondissements rebondissants et de beaux combats.

Aller plus loin

Avengers: Endgame est actuellement au cinéma.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Read previous post:
« Kenny Powers », saint parmi les seins

Kenny. Fucking. Powers. Composée de quatre saisons diffusées sur HBO entre 2009 et 2013, Kenny Powers - créée par Ben...

Close