fbpx
 

Art de vivre Business Emploi Web

[Web marketing] Pourquoi votre site internet ne suffit pas ?

Par Bertrand · 10 juillet 2019 · Aucun commentaire

Photo by Carl Heyerdahl on Unsplash

Ecrit par Bertrand

Que l’on veuille se faire contacter ou vendre sur internet, le premier réflexe est de faire un site internet. Mais on pense à tord que cela suffira… En effet, les visiteurs ne viennent pas magiquement. Que ce soit par de la stratégie web ou par les réseaux sociaux, il faut le plus tôt possible penser à une stratégie de marketing digital.

C’est peut-être un peu différent de ce dont nous parlons habituellement sur The Instant, même si au fond, tous les sujets sont abordés. Cela faisait un moment que je voulais parler de mon métier et de comment il pouvait aider tous les entrepreneurs, les communicants et autres marketers.

Je n’ai pas à vous convaincre, lorsqu’on cherche à développer son business, c’est très utile de vendre sur internet ses produits ou ses services ou tout simplement atteindre de nouveaux clients. Créer ou faire créer son site web est alors la première chose à laquelle un jeune entrepreneur pense. Mais est-ce que ça suffira ? Souvent, mes clients ont déjà entendu parler du sujet lorsque je leur parle de référencement web. Mais peu se soucient de démarrer dès à présent une véritable stratégie marketing qui pourra véritablement amener des prospects ou clients à les contacter.

Est-ce qu’un beau site et un peu de référencement suffit ?

Désolé de vous décevoir, mais la réponse est non. Il ne suffit pas d’avoir un beau site internet et hop, du trafic viendra et remplira votre beau formulaire de contact pour demander un devis extrêmement cher.

Si on se limite au référencement naturel simplement en mettant en ligne quelques pages web avec des mots clé éparses, vous aurez peu de chance à être vu sur le net. Déjà, vos concurrents auront très probablement fait appel à des spécialistes ou auront utilisé d’autres moyens pour apporter du trafic sur leur site.

C’est une véritable stratégie de marketing digital qu’il vous faudra entamer. Pour cela, deux choses :

  • Soit vous passez du temps à vous former sur le web marketing et vous prenez du temps à optimiser votre site et à communiquer autour
  • Soit vous faites appel à des spécialistes et cela vous coûtera de l’argent

Dans les deux cas, vous devez investir (du temps ou de l’argent, mais il paraît que c’est la même chose). Il est fini le mythe que « sur internet, tout est gratuit ». Cela n’a jamais vraiment été le cas et ça l’est de moins en moins aujourd’hui.

Ne vous inquiétez pas, je ne vous laisserai pas sur la faim, je vais vous donner quelques pistes pour commencer à réfléchir à une stratégie web marketing, soit pour vous former, soit pour entamer un dialogue avec des professionnels.

Un des nombreux visiteurs de votre site web après mes conseils de stratégie digitale ;) Photo by Glenn Carstens-Peters on Unsplash

Un des nombreux visiteurs de votre site web après mes conseils de stratégie digitale 😉
Photo by Glenn Carstens-Peters on Unsplash

Votre site web : la destination finale qu’il faut choyer

Quels que soient les leviers d’acquisition (aka les moyens qui vous permettront d’amener des gens à vous contacter), vos pages web seront l’endroit où les visiteurs vont décider de vous aimer ou non et de vous contacter ou non. C’est un outil de transformation, c’est à dire que vos visiteurs vont faire un acte pour vous joindre ou acheter (dans le cas d’un site marchand).

Ces points sont alors primordiaux :

  • L’expérience utilisateur doit être réfléchie. Chaque page doit pouvoir être autonome car le visiteur peut arriver sur n’importe laquelle de vos pages. On parle ici de pages de destination ou de landing pages.
    Exemple : vous faites une publicité sur Facebook pour un de vos services. Il est intéressant d’amener les internautes à venir directement sur une page décrivant ce service et incitant à vous contacter, davantage que d’amener vers une page d’accueil trop globale.
  • Le site internet doit être rapide à charger. C’est la grosse erreur que je vois absolument partout. Un site qui met plus de 4s à charger, c’est la cata ! Les visiteurs ne prennent pas la peine d’attendre, perdent patience et s’en vont. Imaginez un peu investir dans de l’acquisition de trafic et en perdre les 3/4 parce que vous n’avez pas pensé à vérifier que le site ne va pas faire fuir vos visiteurs avant même qu’ils arrivent.
  • Le site internet doit être responsive. Il doit être même d’abord pensé sur mobile. Evidemment, les boutons doivent être assez gros, un menu en burger en haut à droite, etc. Mais il faut aussi penser au jolies animations au passage de la souris qui ne se voient pas. Combien de sites ont des textes qui s’affichent uniquement au passage de la souris ? Sur téléphone, ils restent alors invisibles.
  • Le site internet doit être sécurisé. HTTPS obligatoire pour crypter les données de vos visiteurs et tous les moyens doivent être mis en place pour éviter des attaques sur votre serveur.
  • Le site internet doit être légal. Il doit comporter une page de mentions légales séparée d’une page de politique de confidentialité (avec la fameuse loi RGPD). Cette dernière doit comporter où, comment et pourquoi sont stockées les données de vos utilisateurs et comment ils peuvent les supprimer.

C’est sur toute cette base que votre site sera performant ou non. Si l’un de ces points est défaillant, vous allez perdre à coup sûr de l’argent pour peu de résultats. Et si vous amenez vos visiteurs vers une page qui n’affiche pas de bonnes informations pour vos visiteurs, trop lente à charger, difficile à voir sur mobile et qui n’est pas sécurisée, je ne peux rien pour vous… (enfin si, je peux vous refaire votre site).

Le référencement naturel est-il gratuit ?

Avant tout, vous devez vous demander ce qu’est le référencement web. Certains en ont probablement déjà entendu parler parce que c’est le truc qui faisait des miracles avec l’apparition des moteurs de recherche (et qui en fait un tout petit peu moins aujourd’hui, mais qui reste rentable).

KESSKEUSSAI LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL ? ARRÊTE TON CHARABIA !

– Vous.

C’est bon j’y viens !

Quelqu'un qui code pour que vous ayez un bon référencement web. Et dans la nature c'est plus sympa que dans un bureau.

Quelqu’un qui code pour que vous ayez un bon référencement web. Et dans la nature c’est plus sympa que dans un bureau.
Photo by Steve Halama on Unsplash

C’est un ensemble de technique qui vise à faire remonter votre site sur la page de résultats d’un moteur de recherche (appelée la SERP) quand un utilisateur tape un certain mot clé. C’est sur ce dernier point qu’il faut insister quand on parle de référencement naturel : le mot clé.

On ne cherche pas à faire remonter son site pour n’importe quel mot qui sera tapé, mais pour des mots (les mots clé peuvent être des groupes de mot) que va taper un visiteur dans l’unique but de trouver un site tel que le votre, qui répondra à ses questions et ses attentes. Par exemple, si un utilisateur cherche « pizzas à l’ananas », il s’attendra à trouver des restaurants qui en servent, des recettes ou des sectes qui les vénèrent. Il faudra donc faire comprendre à notre moteur favori qui gouverne le monde de l’internet presque autant que les chats que VOTRE site est une « référence » en la matière.

Tout l’art du référencement naturel (ou SEO) est alors sur deux points :

  • Faire comprendre à Google que vous parlez de pizzas à l’ananas. Quand ses petits robots parcourent le web avec leurs petites papattes pleines d’octets tous mimis, ils vont visiter votre site et lire attentivement toutes vos pages. Ils vont ensuite les classer dans diverses catégories et c’est grâce au travail de référencement naturel que vous serez dans de bonnes catégories à de bonnes places.
  • Faire comprendre à Google que vous êtes un site bien, fait par une nana cool ou un type bien. Pour cela, il doit tout à faire reprendre ce qui a été dit précédemment : sécurisé, adapté aux mobiles et rapide à charger. Car si ce n’est pas le cas, il vous pénalisera et préférera faire passer des gens plus cools devant vous.

Et tout ce travail, vous vous en doutez bien, ça demande du temps et des compétences. Donc non : le référencement web n’est pas gratuit. Désolé. Et il doit faire partie d’une vraie stratégie marketing sans quoi vous perdrez vite du temps et de l’argent et l’envie de vivre (pour remédier à ce dernier point, j’avais commencé un cycle sur se rendre heureux qui vous sera sûrement utile).

Le référencement payant, Google Ads, faut pas en avoir peur

Oui, ça fait un peu peur de se dire qu’on va devoir investir de l’argent pour avoir des retombées. J’en suis parfaitement conscient et ça me l’a fait aussi. On démarre une boîte, on n’a que quelques économies qui nous reste après avoir payé un développeur véreux. Pourtant, payer Google a plein d’avantages.

Déjà, Google Ads, qu’est-ce que c’est ?

C’est le fait d’acheter des mots clé dont on parlait plus haut, pour faire du référencement web payant. Les mots clé ont une certaine valeur en fonction de la concurrence (ce sont des enchères), et vous payez plus ou moins cher pour apparaître le plus haut possible dans les moteurs de recherche.

Quels sont les avantages à payer pour apparaître dans les résultats Google ?

  1. Les résultats payants sont placés au dessus des résultats « organiques » (les résultats dus au référencement naturel). Ils auront donc plus de chance d’être cliqués. Notez que sur téléphone, on ne voit que les résultats payants avant de scroller…

    Les résultats payants arrivent avant les autres résultats

    Les résultats payants arrivent avant les autres résultats

  2. Vous avez des résultats rapidement. Là où il faut des mois au référencement naturel pour avoir des résultats, Google Ads, c’est quelque jours.
  3. Vous payez au clic. Donc si personne ne clique sur vos liens, vous ne payez rien, donc vous ne paierez effectivement que le trafic vers votre site.

Comment être le meilleur de tous les dresseurs de mots clé ?

  1. Bien choisir ses mots clé, qui soient avec un bon volume de recherche, pas trop chers et pertinents par rapport à vos produits et votre stratégie marketing digitale.
  2. Faire de belles annonces qui intégreront les mots clé recherchés (les internautes s’attendent à voir le mot clé recherché dans l’annonce qu’ils lisent).
  3. Faire de belles pages de destinations qui reprendront encore une fois les mots clé.

Je vous le donne en mille : votre site doit être rapide, adapté aux mobiles et sécurisé !

Les réseaux sociaux pour mieux vendre sur internet ?

Depuis plusieurs années, c’est le nouvel El Dorado en matière de web marketing. Les réseaux sociaux sont un puissant outil pour communiquer auprès de cible très précises.

Les réseaux sociaux en quelques chiffres

Le digital dans le monde en octobre 2018 par Hootsuite et We Are Social

Le digital dans le monde en octobre 2018 par Hootsuite et We Are Social

Comme vous pouvez le voir sur ce visuel éloquent, plus de la moitié des êtres humains sont sur internet et près de la moitié sont sur les réseaux sociaux, principalement sur téléphone. La majorité des gens sont sur Facebook (2,23 milliards d’utilisateurs actifs par mois, dont 13,5 millions en France). La suite de cet article va donc principalement parler de Facebook, mais ces méthodes sont souvent applicables à d’autres réseaux sociaux.

La fin des publications gratuites

Facebook est aujourd’hui inondé de publications, que ce soit de vos amis ou des pages d’entreprise. Nous suivons tous beaucoup de pages et celles-ci postent plusieurs fois par jour pour générer de la visibilité. Pour éviter que ses utilisateurs soient submergés par les posts d’entreprise (et aussi pour se faire de l’argent), Facebook a restreint drastiquement la visibilité des posts venant de pages. Ainsi, quand vous postez sur votre page entreprise, moins de 1% de ceux qui vous suivent la verront. Si, et seulement si, ce post génère assez d’interactions parmi ceux qui le voient, votre post aura alors plus de chance d’être vu.

L’unique moyen de faire en sorte que des utilisateurs de la plateforme voient vos posts est alors la publicité. Mais n’y voyez pas un inconvénient à utiliser les réseaux sociaux lors de votre stratégie de marketing digital, au contraire. Les outils de publicité sont puissants et permettent de vendre sur internet à moindre coût !

Puissances des réseaux sociaux 1 : Cibler avec précision

C’est l’argument majeur qui fait du web marketing un atout majeur dans le développement de votre business : pouvoir dépenser de l’argent uniquement pour cibler les personnes que vous cherchez ! Il est alors aisé de créer des personas marketing (des profils de personnes qui sont susceptibles de devenir vos clients) et de les cibler sur Facebook, Instagram et autres Twitter en fonction de leur profile, de leurs goûts et habitudes de consommation.

Vous pouvez alors diffuser des messages personnalisés auprès d’audiences définies, des groupes de personnes regroupées selon leur :

  • Critères sociaux (genre, age, statut marital, parentalité…)
  • Critères géographiques (on peut cibler une rue, une ville, un pays…)
  • Goûts (est-ce qu’ils aiment le sport ? un type de musique en particulier ?)
  • Habitudes de consommation (on peut cibler ceux qui ont fait un acte d’achat en passant par Facebook ces 7 derniers jours par exemple)

Plus personne n’en doute, nombre d’informations sont récoltées sur nous par des plateformes comme Facebook ou Twitter. Cela fait peur, je n’en doute pas, et on me le fait souvent remarquer lors de mes ateliers. En tant que marketter, ce sont surtout des outils pour faire découvrir nos produits et services auprès de personnes qui seront véritablement intéressés.

"Mais où se trouve le client ?" par le type du web marketing.

« Mais où se trouve le client ? » par le type du web marketing.
Photo by Glen Carrie on Unsplash

Puissances des réseaux sociaux 2 : des objectifs bien définis

Les objectifs sur les réseaux sociaux peuvent être différents. Soit de l’ordre de la notoriété, de l’action ou de la conversion (achat ou prise de contact). L’avantage avec ces outils est qu’ils vont s’adapter en fonction de votre objectif de marketing digital. Par exemple, si vous souhaitez vendre sur internet, ils vont plutôt orienter les publicités vers les personnes qui ont l’habitude d’acheter régulièrement sur internet.

L’autre chose à savoir est que Facebook (entre autre), commence toujours la diffusion de vos publicités par une phase de test qui dure quelques jours. Pendant cette phase, il va montrer votre publicité à plusieurs groupes d’utilisateurs jusqu’à ce qu’il en trouve un qui répond à vos objectifs. Il va alors continuer à diffuser à ces personnes et à des personnes similaires pendant la durée de votre campagne.

Quelques exemples d’objectifs de campagne de Facebook :

  • Notoriété de la marque : l’objectif ici est d’augmenter la « mémorisation ». Facebook va montrer plusieurs fois votre publicité à plusieurs personnes jusqu’à ce que ça leur rentre dans le crâne. L’autre objectif similaire est la Portée, qui fait que Facebook va montrer à un maximum de gens mais sans se soucier s’ils retiennent qui vous êtes. A vous de voir, mais je préfère utiliser la Notoriété.
  • Trafic : amener les cibles à cliquer sur un lien
  • Interactions : amener les cibles à réagir à vos posts (souvent des posts que vous avez déjà mis sur votre page Facebook ou votre compteInstagram), à savoir les like, commentaires et partages. Inclut aussi un objectif d’inciter les cibles à liker la page.
  • Vues de vidéo
  • Messages : sur le Messenger de votre page Facebook, c’est très intéressant !
  • Génération de prospects : quand l’utilisateur clique sur la pub, s’ouvre un formulaire intégré à Facebook. C’est très intéressant pour plusieurs points. Cela évite de charger une page externe à l’application Facebook et les champs sont pré remplis avec les infos inscrites sur Facebook. Ces deux  données permettent d’augmenter les chances que vos cibles remplissent le formulaire.
  • Conversions : Inciter les personnes à faire certaines actions comme remplir un formulaire sur votre site.
  • Ventes catalogue : une variante particulière de la conversion.

Puissance des réseaux sociaux 3 : Mesurer l’impact de sa publicité

Moi, ma passion, c'est le marketing digital et les jolies courbes.

Moi, ma passion, c’est le marketing digital et les jolies courbes.
Photo by Fancycrave on Unsplash

Enfin, les outils statistiques permettent d’agir en temps réel. En effet, vous pouvez voir les résultats au fur et à mesure de la diffusion de vos publicités. Plusieurs données vous sont présentées et s’adaptent en fonction de vos objectifs de stratégie digitale.

Données affichées :

  • Portée : Nombre de personnes qui ont vu votre pub.
  • Impression : Nombre de fois où votre pub a été vue. Une même personne peut voir votre pub plusieurs fois, et c’est compté à chaque fois dans ce chiffre.
  • Résultats : Varie en fonction de votre objectif. Exemple : Achat sur le catalogue, clic sur un lien, interaction avec une publication, etc. C’est LE chiffre à observer.
  • Coût par résultat : La dépense que vous avez faite divisée par le nombre de résultats.

D’autres données peuvent être ajoutées si vous voulez voir d’autres objectifs (comme le nombre de clics sur votre pub en plus de l’objectif de vente sur internet).

Toutes ces informations sont très utiles essentiellement pour pouvoir prendre des décisions :

  • Est-ce que les résultats sont bons ? Si non, il y a peut-être des choses à changer : ajouter de nouvelles publicités pour votre cible, modifier certains points…
  • Tester de nouvelles choses : de nouvelles cibles, publicités, objectifs avec un petit budget avant d’appliquer avec un plus gros budget.

Vous l’aurez compris : la puissance des réseaux sociaux est de pouvoir cibler les bonnes personnes, susceptibles d’être intéressées par vos produits ou services, d’adapter votre discours et de tester des choses.

Notez que pour avoir de bons résultats, notamment quand il y a une visite sur votre site, il faudra… devinez quoi… avoir un site internet sécurisé, rapide, responsive.

Aller plus loin

  • Si vous souhaitez en savoir plus les outils Google, celui-ci propose de se former au marketing en ligne grâce aux Google Ateliers numériques
  • Si vous souhaitez en savoir plus sur la publicité Facebook, ce dernier propose de se former avec son programme Facebook Blueprint
  • Vous pouvez à tout moment me poser des questions en commentaire de cet article, en me contactant à bertrand@the-instant.today et en vous inscrivant à la Newsletter de Bertrand.
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Read previous post:
Toujours ses enfants sur le dos… Pipa pipa connait bien !

Un des plus grands principes de la vie est de transmettre ses gènes. A chacun sa stratégie, le crapaud de...

Close