fbpx
 

Sciences humaines

Effet Mandela : Faux souvenir collectif ou bug dans la matrice?

Par David · 6 mai 2020 · Aucun commentaire

Ecrit par David

Aujourd’hui un peu de psychologie. Le cerveau est quelque chose d’extrêmement complexe qui peut effectuer des calculs très rapidement ou bien analyser une situation en une fraction de seconde. Il est aussi capable de retenir une grande quantité d’informations. Mais, sommes-nous vraiment sûrs de nos souvenirs? Et si je vous parlais de l’effet Mandela? De quoi s’agit-il? Simplement de faux souvenirs collectifs. De grands groupes pensent qu’ils sont vrais alors que pas du tout!

L’effet Mandela c’est quoi ?

L’effet Mandela se définit comme une croyance collective d’un souvenir clair et précis mais pourtant complètement faux. Beaucoup de personnes n’ayant aucun lien en commun se souviennent pourtant exactement des mêmes événements au détail près. Cependant ces souvenirs sont différents de ce qui est consigné dans les livres d’histoire, les journaux et autres archives!

Cet effet est mis en avant par l’écrivaine Fiona Broome qui se rend compte en 2005 lors d’une convention qu’elle possède un faux souvenir de Nelson Mandela puisque tout-à-fait convaincue que ce dernier est décédé dans les années 90 alors que toujours vivant à cette date. Après avoir discuté avec son entourage, elle se rend compte que ce faux souvenir semble assez commun.

Faux souvenir collectif ou simple intrication quantique?

Deux théories apparaissent à ce moment-là. Soit il s’agit simplement d’une erreur collective soit, et c’est la théorie de l’auteure, la mémoire collective est infaillible et donc la réalité a changé et nous nous souvenons des souvenirs d’avant le changement.

Si effectivement la mémoire collective est infaisable, c’est le monde qui change est cela rejoint la théorie de l’intrication quantique.

« En mécanique quantique, l’intrication quantique, ou enchevêtrement quantique, est un phénomène dans lequel deux particules (ou groupes de particules) forment un système lié, et présentent des états quantiques dépendant l’un de l’autre quelle que soit la distance qui les sépare. »

Pour faire simple et simpliste, cette théorie explique que si nous divisons une particule en 2: Une partie + et une partie –, nous pouvons les séparer d’un bout à l’autre de l’univers et pourtant lorsque le + devient -, au même moment le – devient + pour s’équilibrer. Elles sont liées obligatoirement l’une à l’autre.

Cette théorie mène à penser aux multi-réalités, un peu comme si à chaque décision il existerait deux réalités qui seraient superposées avec dans la première le choix 1 et dans la seconde le choix 2.

Ceci serait dû à l’accélérateur a particule du CERN. A chaque activation, nous ferions un saut quantique qui aurait comme conséquence de nous projeter dans l’autre réalité et de modifier notre réalité tout en gardant nos souvenirs. Tout comme la particule nous échangerions des événements avec l’autre réalité.

La seconde théorie, les faux souvenirs associés à une sorte de pression sociale. Si je pense que quelque chose est vrai et me rends compte que tout le monde pense pareil, et bien je suis conforté dans cette idée même si nous avons tout faux. A l’inverse, je pense que quelque chose est vrai et tout le monde me dit que non, j’ai tendance à changer de pensée par pression sociale (alors que c’est peut-être vrai). Bon, il ne faut pas se voiler la face non plus, dans la majorité des cas rien ne sert de lutter contre tout le monde puisqu’il y a une forte chance d’avoir tort (surtout sans aucun argument valable…).

Mais le jour où tout le monde apprend en même temps que c’est faux, cela va créer une dissonance cognitive et mener les gens à rechercher des explications beaucoup plus compliquées pour expliquer le fait de s’être trompé. On peut aller loin et par exemple expliquer que nous changeons de réalité à cause de l’accélérateur de particules… Bah oui… ça semble beaucoup plus logique que de se dire « Oh, bah on s’est trompé et pis c’est tout! ».

Passons aux exemples

Je vous propose un petit jeu, pour chacune des questions qui va suivre, n’hésitez pas dans un premier temps à répondre aux questions avant de regarder la réponse.

Quelle phrase célèbre dit Dark Vador à Luke Skylwalker?

« Non, je suis ton père ». Il ne dit jamais « Luke » au début de la phrase!

 

Dans les 3 premièrs Star Wars, nomme-t-on vraiment les ewoks?

Non, à aucun moment il nous est donné ce nom. C’est apparu plus tard, ou bien s’agit-il du film de l’autre réalité?

 

Combien il y a t il de pyramides de Gizeh?

Il y en a 6 est non 3.

 

Combien de personnes y avait-il dans la voiture de Kennedy lors de son assassinat?

La plupart des gens pense à 4 mais en fait ils étaient 6.

 

Quelle est la position du penseur de Rodin? Allez-y, mimez-le.

Et bien son poing ne se trouve pas sur son front mais bien sous son menton.

 

Le personnage du Monopoly, qu’a-t-il sur le nez?

Un monocle vous me dites, et bien non il n’a jamais rien eu.

 

Quelle couleur y a-t-il au bout de la queue de Pikachu dans le dessin animé Pokemon?

Vous pensez à une bande noire, et bien il a la queue toute jaune.

 

Comment s’appelle les dessins animés des années 90 où nous pouvions voir Bugs Bunny, Daffy Duck ou bien Bip Bip et Coyote ?

Vous pensez aux Looney Toones. Et bien ça ne s’est jamais écrit comme cela mais bien Looney Tunes.

 

De quelles couleurs sont les bretelles de Mickey Mouse ?

Et bien il n’en a pas du tout à vrai dire.

 

Et il existe bien d’autres faux souvenirs que nous avons tous. Alors, aviez-vous les bons souvenirs dans votre esprit? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires et à partager d’autres faux souvenirs collectifs que vous connaissez.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Read previous post:
Application Meditation Pleine conscience Calm
[Se rendre heureux] Cycle 3 : Méditer avec son mobile? Test de l’application Calm

La méditation est une technique bien évidemment connue pour apaiser sa conscience et favoriser sa concentration. Des applications mobile comme...

Close