fbpx
 

Santé

Pourquoi faut-il craindre une autre épidémie? 

Par Andie · 22 avril 2020 · Aucun commentaire

Photo by CDC on Unsplash

Ecrit par Andie

23 millions. C’est le nombre de vues du TED talk de Bill Gates où le milliardaire extralucide nous annonçait que la prochaine grande menace serait virale. Quatre ans plus tard le COVID19  tue nos proches, nous enferme chez nous, ferme nos écoles. Alors que les prévisions de Bill Gates se sont avérées vraies, pourquoi une nouvelle épidémie n’est pas à exclure?

Ebola, covid19: la contamination

Chasse aux gorilles ©WWF

Pour les virologues et épidémiologistes de nombreuses épidémies proviennent des contacts accrus avec les animaux.

Prenons l’exemple d’Ebola. La chauve-souris est l’hôte naturel du virus Ebola. L’Homme est infecté soit par un contact direct (la chauve-souris est un plat consommé en Afrique de l’Ouest) soit par un intermédiaire d’animaux infectés comme les chimpanzés, les gorilles, les singes ou encore les porcs-épics, animaux également chassés.

Contamination chauve-souris

Photo by José Ignacio García Zajaczkowski on Unsplash

Il en est de même pour les 4 souches du VIH-1 qui aurait été transmis à l’homme par des gorilles et des chimpanzés affectés au Cameroun.

Concernant le Covid19, le scénario n’est pas certain. Il semblerait qu’il ait été transmis de l’Homme à la chauve-souris par l’intermédiaire du pangolin, l’animal le plus braconné.

Pourquoi les occasions de contamination sont-elles plus fréquentes? Les raisons sont diverses. La déforestation en est une mais il y a également la consommation carnée considérable et plus particulièrement d’animaux sauvages plus recherchés. Les NAC (néo-animaux de compagnie) sont également une piste.  

Nos contacts de plus en plus fréquents avec les animaux nous exposent donc à de nouvelles contaminations.

Mutation et propagation

Virus épidémie

Photo by CDC on Unsplash

Dans la bataille contre le Covid, le pari de la Suède est tout autre. Au lieu de jouer le confinement, les autorités ont jugés que le mieux était d’exposer la population au virus afin que cette dernière crée de nouvelles défenses immunitaires. Encore faut-il que ces nouvelles défenses soient adaptées à une modification du génome (le matériel génétique) du virus.

Il existe deux types de modification du matériel génétique d’un virus: La mutation (modification lorsqu’ils se répliquent ou la recombinaison (échange entre deux virus).

Dans une interview à Franceinfo, Odile Launay reconnait que le risque de mutation n’a rien d’exceptionnel mais qu’il peut se faire dans les deux sens: Il peut rendre le virus plus agressif ou le rendre moins grave et moins transmissible

Dans le scénario d’un virus très transmissible, les chances de contamination sont exacerbées par les échanges plus fréquents dans une société mondialisée.

ÉPIDÉMIE: Bill Gates avait raison 

Dans son TED talk de 2015, Bill Gates avait raison. Entre les risques de contamination accrus par nos contacts avec les animaux, le risque de mutation et le risque de propagation, le plus intelligent serait de prévenir au lieu de guérir en investissant dans ce prochain combat qui sera épidémiologique.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Read previous post:
Les jeux-vidéo coop (local), c’est cool

Imaginons que vous soyez bloqués chez vous des semaines durant. Que faire pour s'occuper? Lire des livres c'est chouette (même...

Close