fbpx
 

Culture Gaming

A Story About My Uncle, un jeu vertigineux

Par Wanda · 1 mars 2019 · Aucun commentaire

Ecrit par Wanda

Si vous êtes adepte de speed-running et non sujet au vertige, A Story About My Uncle devrait vous satisfaire. Sorti en 2012 et développé par le studio suédois Coffee Stain Studios, vous y incarnez un homme sur les traces de son oncle, dans un univers haut en couleurs et mystérieux peuplé d’étranges créatures.

Vous voilà paré dans votre nouvelle combi-latex et néons fluos. Source : A Story About My Uncle

Non, ce jeu n’est pas vraiment un jeu d’aventures, comme on pourrait le supposer, mais un jeu de plateformes, et il est également comparable à Mirror’s Edge. Comme de par hasard, votre cher oncle Fred disparu a laissé une combinaison dans un placard chez lui. Comme de par hasard, elle est pile poil adaptée à votre morphologie, voilà qui tombe bien. Cette combinaison vous permettra de vous propulser, bondir, sauter, courir, grapinner et twerker. Bon d’accord, pour le twerk on n’en est pas encore sûr. Mais pour le reste, vous pouvez nous faire confiance. Quant au grappinage, vous vous demandez sûrement quel est ce nouveau sport, alors c’est très simple : Vous lancez votre grappin contre une surface, et ça vous attirera à toute berzingue vers cette dernière. Très utile quand on maîtrise les lois de la gravité et les forces d’inertie, et totalement casse-gueule quand, comme moi, on maîtrise autant ces dernières qu’un verre d’eau au bord d’une table avec un chat juste à côté. Pour résumer: Chat 1 – 0 Verre d’eau.

Drôles d’oiseaux. Source : A Story About My Uncle

Oncle Fred, c’est toujours un succès

Cette baleine aussi aurait pensé ceci : « Waaaaouuh hèèè ! Que s’passe-t-il ? Qui suis-je ? Pourquoi suis-je ici ? ». Source : A Story About My Uncle

J’ai donc évidemment énormément pesté à certains moments, le jeu étant plutôt inégal dans sa difficulté. Même si on salue la délicatesse des game designers pour avoir mis des points de sauvegarde tous les 10 mètres, on se demande pourquoi, quel sens voulaient-ils donner à notre vie (et à celle de notre souris), quand soudain les points de sauvegarde sont espacés de 300 km l’un de l’autre, et évidemment à un passage qui s’avère le plus compliqué à passer. En revanche, quelle satisfaction de réaliser qu’on vient d’enchaîner une série de 15 grappinages sans faute, avec une souplesse digne d’une championne de GRS, bon, sans la grâce on vous l’accorde, et avec beaucoup de chance, oui, bon, ça va.

Bref, les mécaniques du jeu sont simples mais efficaces, et offrent par moments des sensations très agréables de vertige, ou l’impression de faire comme l’oiseau, rien ne l’empêche l’oiseau, d’aller plus haut.

Bienvenue dans le Monde de Monsieur Fred

Paradoxalement, c’est également un jeu qui se contemple. Plus d’une fois on s’arrête juste pour regarder les effets de lumière, les éclats de cristaux visibles au loin, la brume qui s’épaissit ou les zeppelins flotter tout doucement dans les airs… Cet aspect visuel donne un côté totalement relaxant, qui vient élégamment contre-balancer les parties nerveuses et parfois un chouïa stressantes de grappinage effréné. Même si les polygones sont de sortie, car il ne s’agit pas d’un jeu récent et le soucis du détail n’y est pas poussé à son paroxysme, cela reste toujours agréable à regarder, malgré la poussière du nombre des années. Et ce, probablement grâce à cette ambiance très particulière, oscillant lentement entre douceur et inquiétude.

Mais où est passé le Sergent Howie? Source : A Story About My Uncle

Les enfants sont formidables. Source : A Story About My Uncle

Il n’y a d’ailleurs pas que les décors qui y sont pour quelque chose. Au cours de votre périple, vous croiserez tout un tas de personnages dont Madeleine, Mad Maddie pour les intimes. Et très franchement, ça a beau être une petite fille avec des couettes, je crois que je préfère encore croiser le terrifiant Chucky en pleine nuit plutôt que ce batracien géant pourvu de gros yeux globuleux et d’une énorme bouche. Ah mais non ! Maddie, qu’est-ce que tu fais ? POURQUOI TU GRIMPES SUR MON DOS ?! MADDIE AAAAARGH… Et c’est ainsi que vous mourez dans d’atroces souffrances. Fin du jeu. Non, je vous ai bien eu, ah ah. Qu’est-ce qu’on se marre. Pour de vrai, Maddie va vous guider pendant un petit moment en se hissant sur vos épaules. On se demande cela dit pourquoi l’adorable petit crapaud vous accompagne, puisqu’elle n’a pas vraiment d’utilité hormis vous servir de compagnie et vous faire un peu la conversation.

« L’important c’est pas la chute, c’est l’atterrissage »

C’est là le point faible du jeu, l’histoire n’est pas franchement poussée, et les personnages manquent sincèrement de profondeur. Alors d’accord, on sait qu’on cherche notre Oncle Fred, on connaît vaguement ses liens avec Maddie, mais la scène finale m’a fait pleurer. Littéralement. Nerveusement. Parce que j’ai eu la très nette sensation, après tout ce sang, cette sueur et ces larmes versées, qu’on me disait « Bon, bah merci pour tout hin, allez salut, et à la prochaine ! » et… Générique de fin. On aurait aimé en savoir plus sur les hommes grenouilles, sur notre passé, sur notre Oncle, et sur le sens de la vie, l’univers et le reste, et qu’on ne nous serve pas du « 42 » refroidi en guise de réponse.

Pour finir, A Story About My Uncle reste tout-de-même un jeu fort sympathique, quoiqu’assez court. Il se termine en trois ou quatre heures si vous savez vous servir correctement de vos 10 doigts, le double si vous êtes malheureusement pourvu de pattes de koala en guise de mains. Et ce, sans chercher à relever les défis ou débloquer les extra. On salue au passage le clin d’œil à Goat Simulator (développé par le même studio), un mode de jeu qui propose de pousser des jolis cris de chèvres pendant vos acrobaties et de vous grappiner avec votre langue. Du contenu supplémentaire assez anecdotique pour être passé à la trappe et finir le jeu sans s’y attarder.

Points positifs

  • Un gameplay nerveux et agréable
  • Des graphismes et un univers relaxants
  • Une prise en main immédiate
  • Des points de sauvegarde réguliers

Points négatifs

  • Une histoire plutôt superficielle et peu développée
  • Des personnages qui manquent de profondeur
  • Un jeu assez vite terminé

Aller plus loin

Plateforme PC

Jeu solo (manette supportée)

Disponible sur Steam : A Story About My Uncle

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Read previous post:
Unleash your Gmail - 5 astuces de l'utilisation de Gmail
Unleash your Gmail : 5 astuces de l’utilisation de Gmail

Aujourd'hui, la messagerie Gmail est la première messagerie au monde avec 1,5 milliards d'utilisateurs. Connaissez-vous toutes les astuces pour utiliser...

Close