fbpx
 

Humain et autres animaux Animaux Art de vivre Famille Petite enfance

Des animaux et des bébés

Par Laura · 26 mars 2018 · Aucun commentaire

Des animaux et des bébés Photo by Picsea on Unsplash

Ecrit par Laura

Thématique du mois : Humain et autres animaux

La relation entre l'être humain et les autres espèces animales continue encore d'évoluer. Quelles sont leur place dans nos lois, nos traditions, notre imaginaire, notre société ?

Les animaux de compagnie font partie de notre quotidien et de nombreuses familles accueillent aujourd’hui un chat, un chien, un perroquet, un cochon,… A l’arrivée d’un bébé, on se demande parfois comment notre compagnon va l’accueillir, laissez moi vous faire part de mon expérience en tant que maman et éducatrice de jeunes enfants.

Un animal ? Pourquoi faire ?

Ami à 4 coussinets

On entend de tous sur les animaux et les enfants. Certains vous disent que la relation de l’un à l’autre est unique, d’autres que c’est dangereux,… L’important je pense c’est de s’adapter à ce que vous ressentez et surtout à votre animal, son caractère et son passif. Ecoutez-vous, vous êtes ceux qui le connaissez le mieux.

Lorsque j’étais enceinte, on m’a demandé « qu’allez vous faire du chat ? ». Qu’en faire ? Et bien c’est simple, le garder ! Dans ma jeunesse j’ai toujours été entourée d’animaux et c’est ce que je souhaite pour mes enfants également. Les animaux et les enfants nouent des liens particuliers, leur relation est unique. Leurs bienfaits sont multiples.

Un corps sain  

Il a été prouvé par des études scientifiques qu’avoir un animal est bon pour la santé. En effet, les enfants en contact avec un animal de compagnie de façon régulière, pour ne pas dire quotidiennement, développeraient moins d’allergies et de maladies respiratoires telles que l’asthme. Il paraitrait même qu’ils réduiraient le nombre de rhumes et de maladies telles que la grippe.

Les animaux seraient également bon pour le coeur. En effet, ils nous apaisent et ainsi diminuent notre taux d’adrénaline et réduisent nos rythmes cardiaques et respiratoires. Le risque de maladies cardiaques est alors diminué.

Un mental d’acier

Les animaux favorisent également un développement psychologique harmonieux chez les enfants. En effet, ils sont de véritables compagnons de jeu, des confidents. Une véritable complicité va naître entre l’enfant et l’animal. Ils vont communiquer ensemble par le regard, le jeu, le toucher,…. Cette relation sera bénéfique pour l’enfant et l’animal. L’enfant se reconnaîtra dans l’animal et se sentira proche de lui.

De plus, tout le monde le sait, les animaux nous calment par leur présence, leurs ronronnements, leurs câlins. Ils nous rassurent et nous apaisent.

Qu’en penses tu toi ?

Devenir une pipelette

Communication entre l’enfant et l’animal tout d’abord. L’enfant va parler à l’animal lors de jeux, se confier à lui pour lui raconter ses bonheurs, ses misères,… L’animal lui répondra à sa manière et les deux seront alors dans l’échange.

Ils favorisent également la vie sociale de l’enfant et les échanges avec ses parents ou ses pairs. Ils pourront parler de l’animal, de ceux des autres,… Ils deviennent un sujet de conversation.

S’occuper de l’autre

S’occuper d’un animal est une manière de responsabiliser un enfant. En fonction de l’animal les responsabilités ne sont pas les mêmes mais l’enfant peut participer à nourrir l’animal, le caresser, le promener, jouer avec lui. L’enfant va apprendre à comprendre les besoins de l’autre, à y répondre. Mais aussi comprendre à faire attention à l’autre et à lui laisser sa liberté. En effet, l’enfant apprendra que l’animal n’est pas une peluche ni un jouet et qu’il faut parfois le laisser tranquille, ne pas lui faire de mal, être doux avec lui.

Toute ces responsabilités vont donner confiance en lui à l’enfant et lui permettre de grandir harmonieusement.

Baby is coming…

Ça y est, les tests sont formels, bébé arrive !!! Enfin, il est encore dans votre ventre, c’est l’occasion de commencer à préparer votre animal, appelons le « Batman » pour faciliter les choses !

Pour éviter de trop perturber Batman il faut vous y prendre en avance. Beaucoup de choses vont changer pour lui. Il va y avoir les changements dans la maison tout d’abord avec de nouveaux meubles qui vont faire leurs apparitions, des cris lorsque bébé arrivera, de nouvelles odeurs et un changement chez la maman,…. Tout ça, Batman va le ressentir.

L’idéal est de procéder doucement aux changements, surtout si certaines de ses « possessions » sont déplacées : panier, gamelles, … Commencez par déplacer un objet, ajouter un meuble à la fois,… De fils en aiguille chaque chose prendra sa place et Batman aura eu le temps de s’adapter à chaque changement.

Le chat ressent le bébé dans le ventre et échange avec lui.

« Batman » ronronne contre le bébé dans le ventre.

Batman va sentir les changements chez la maman, il deviendra plus doux, fera attention à ne plus prendre d’appuis sur son ventre, viendra s’y coller pour ronronner et faire des calins.

Mais lorsque bébé arrive, maman va disparaitre pendant plusieurs jours. Dans l’euphorie de l’arrivée de bébé, n’oubliez pas de préparer son retour à la maison et d’avertir Batman. Lorsque le Papa rentre de la maternité le soir, qu’il emmène avec lui un vêtement porté par le bébé la journée. Il pourra le faire sentir à Batman qui commencera à s’habituer à l’odeur de bébé.

Lors du retour à la maison, présentez les l’un à l’autre. Autorisez le à s’approcher de bébé sous votre surveillance afin qu’il puisse le renifler et le reconnaitre. Soyez vigilant mais n’ayez pas peur où l’un et l’autre le ressentiront.

Laissez le venir vers l’enfant lorsque vous êtes présents et que vous pouvez surveiller ses réactions, ne l’empêchez pas de l’approcher à tout prix ou il risquerait de devenir jaloux de l’enfant.

Et surtout, lorsque bébé est là, n’oubliez pas de continuer à avoir des attentions pour Batman afin qu’il ne se sente pas délaissé. Câlinez le aussi régulièrement qu’avant, jouez avec lui, brossez le, occupez vous de lui comme vous le faisiez avant, ne changez rien, et si possible aménagez lui un endroit où il peut être tranquille, à l’abri de bébé lorsqu’il fera ses premiers pas.

Bien sur toute cohabitation se fait avec des règles évidentes de sécurité : ne laissez pas votre enfant et votre animal seuls, un coup de pattes ou de dents est vite arrivé, surtout si bébé s’amuse à tirer les poils de votre compagnon !

A votre tour !

Vous êtes convaincus ?

 

N’attendez pas, de nombreux compagnons à deux ou quatre pattes, à nageoires ou à écailles vous attendent !!  Et si vous voulez adopter un chachou n’hésitez pas à vous rendre par ici : « Les chachous de chacha »

 

Besoins de plus de renseignements ?

N’hésitez pas à aller voir d’autres articles sur le sujet par ici ou encore

.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
Read previous post:
The Last Guardian : le jeu de l’empathie

Ce mois-ci nous vous proposons de petit instant de détente sur le thème "L'humain et les autres animaux". Souvent je...

Close